Qui contrôle la qualité de l’eau ?

Aujourd’hui

  • La qualité de l’eau relève d’une directive européenne. Elle reprend les valeurs guides définies par l’OMS pour garantir une eau saine, pouvant être consommée toute une vie, même par les populations les plus fragiles.

  • Pour certaines obligations, le SEDIF s’impose des exigences plus strictes de qualité que la réglementation. Il mène des études sur de nouveaux paramètres non encore réglementés (perturbateurs endocriniens, résidus médicamenteux, produits de soin ou de beauté…). Il investit en ce moment dans des études et de nouveaux outils pour une eau pure sans calcaire et sans chlore.

  • L’Agence Régionale de Santé (ARS) intervient et effectue plus de 400 000 analyses par an. Lorsque très exceptionnellement des anomalies sont constatées, les enquêtes ont toujours conclu que les défauts étaient ponctuels et isolés.

  • Le fournisseur d’eau potable est responsable la qualité de l’eau. Pour cela, il dispose de laboratoires de contrôle au sein des usines pour effectuer ses prélèvements et les analyser.

  • Le SEDIF dispose d’une direction « mission qualité eau et environnement » qui suit l’ensemble des résultats et traite les éventuelles réclamations des usagers.

  • Un haut niveau de sécurité d’alimentation est prévu notamment avec une capacité de production nominale deux fois supérieures à la production moyenne. Ainsi, le SEDIF assure en toute sécurité l’alimentation en eau de plus de 4.6 millions d’usagers.

Impact d’un changement

Si la compétence eau potable est récupérée par les Etablissements Publics Territoriaux (EPT), il sera de leur ressort de prévoir les dispositions légales et réglementaires en matière de sécurité sanitaire.


La plupart de ces territoires ne disposent pas d’usines de production de l’eau. Ils seront dans l’obligation de passer des contrats d’achat en gros d’eau potable avec le SEDIF ou tout autre producteur d’eau potable pouvant les desservir. Ainsi, ils devront anticiper les situations de crise et quantifier leur besoin.

tristique Phasellus velit, consectetur Aenean risus. Sed Donec adipiscing Lorem quis, venenatis