Quels sont les investissements à prévoir pour assurer l’approvisionnement en eau ?

Aujourd’hui

Le SEDIF et son délégataire investissent dans l’entretien et le renouvellement du réseau afin d’assurer un approvisionnement en eau de qualité pour tous les usagers.

En 2018, 37 M€ ont été consacrés au renouvellement de 85 km de canalisations.

Dans la perspective des JO 2024 et des projets du Grand Paris, le SEDIF anticipe les besoins en eau potable. Il devra déplacer de près de 200 km de conduites d’eau, dans des délais contraints et des conditions urbaines parfois compliquées.

Le XVème plan d’investissement prévoit entre 2016 et 2020 un montant de 680 M€ sur 5 ans – soit 130 M€ de travaux par an.

Impact d’un changement

En cas de reprise de la compétence eau potable par les Établissements Publics Territoriaux (EPT), les investissements à prévoir seront plus importants.

Séparer les réseaux d’eau potable et permettre ainsi aux EPT d’être libres dans la gestion de leur eau potable, représente 300 M€ de travaux pour l’ensemble des EPT (130 M€ uniquement pour Est Ensemble). Ces travaux seront sans effet sur la distribution de l’eau pour les usagers.

A ce montant s’ajouteront les travaux de déplacement et de renforcement des réseaux d’eau préparatoires aux JO 2024 et au Grand Paris des transports.

facilisis leo pulvinar consectetur ut amet, accumsan odio Phasellus Praesent eget