2020 : Baisse du prix de l’eau potable pour les usagers du SEDIF

Une nouvelle baisse du prix de l’eau de 10 centimes/m³ au bénéfice des usagers vient d’être votée par les élus du SEDIF réunis en Comité le 26 décembre dernier. Après la baisse de 32 centimes/m³ obtenue en 2011 avec le contrat de délégation de service public, et celle de 10 centimes décidée en 2017, cette nouvelle baisse s’inscrit dans le contexte actuel d’un niveau accru des consommations d’eau, et des perspectives d’achat d’eau significatives par plusieurs services voisins.

Une nouvelle baisse de 10 centimes au 1er janvier 2020

Souhaitant faire bénéficier les usagers du service public de l’eau d’une situation économique favorable et d’une gestion rigoureuse, les élus du SEDIF ont approuvé un passage du prix de l’eau de 1,40 €/m³ (prix au 1er octobre 2019) à 1,30 €/m³ à compter du 1er janvier 2020.

Cette nouvelle baisse, portée pour un tiers par le SEDIF et deux tiers par le délégataire, confirme la pertinence du choix du mode de gestion en délégation de service public et des modalités du contrat attribué en 2010 au délégataire, qui permet des ajustements réguliers au bénéfice de 4,6 millions d’usagers franciliens.

Une baisse de la part « eau potable » de la facture

Cette baisse ne concerne en revanche que la part « eau potable » de la facture, soit un tiers seulement de la facture totale. Celle-ci comprend en effet d’autres coûts qui ne relèvent pas du SEDIF, en particulier pour la collecte et le traitement des eaux usées, et diverses taxes et redevances que le Syndicat collecte pour le compte de l’Agence de l’eau, Voies Navigables de France, l’Établissement Public de Bassin Seine Grands Lacs et de l’État avec la TVA.

En 25 ans, la part de l’eau potable n’a fait que diminuer comparée aux autres composantes de la facture d’eau.

En parallèle, le SEDIF maintient toujours un haut niveau d’investissement, prévu en augmentation de 20% au budget 2020, et qui s’établira à 145 millions d’euros.

Sed ut in Praesent venenatis massa risus. adipiscing